Tango argentin - Danse Bregand

Aller au contenu

Tango argentin

Les danses
 
Ecole de danse Brégand
Le tango argentin
                        
Cette danse venue d’étranges latitudes conquit la bonne société Parisienne dés les années 1910. Les poètes du Rio de la Plata composèrent alors des tangos aux couleurs des quartiers et des  paysages de Paris. Le tango revint en France dans les années 1920 1930  pour gagner son cœur, l’univers populaire.

Depuis les années 1980, l’histoire semble rejouer les même airs dans l’alliance tramée entre les capitales  argentine et française. Le tango argentin apparaît au yeux des néophytes comme une danse extrêmement complexe et codifiée. Mais la vision du couple qui "danse" laisse paraître une harmonie subjuguante entre les  rôles respectifs de la femme et de l’homme : le regard va alors de l’un à l’autre pour trouver une explication à cette incroyable connivence, puis  finalement s’abandonne à la globalité du couple ou la femme et l’homme  ne font plus qu’un tout en évoluant dans une mobilité et une posture  farouchement dissymétriques.

Structure des pas et des  figures,cadence et interprétation musicale, posture et rôle de chacun des partenaires (écoute, guidage), conscience des autres couples dans le bal : tous ces aspect sont étroitement liés les uns aux autres, mais le premier est fondamental puisque c’est autour de lui que la chorégraphie peut s’élaborer. Le tango est organisé autour d’une structure très codifiée; Ce n’est pas là le moindre de ses paradoxes car c’est au sein de celle-ci que prend source la richesse de l’improvisation et du feeling, cette extrême liberté qui en fait "une possibilité infinie".
 
Extrait : Danses latines Le désir des continents « mutations »


Copyright © 2015 -
Retourner au contenu